Méditerranée : le bébé baleine qui s'est perdu, aurait peu de chance de survie


06 mai 2021 - 946 vues

La baleine grise égarée en Méditerranée va-t-elle retrouver son milieu naturel ? Même si, selon les spécialistes de l'Office Français de la Biodiversité (OFB), ce baleineau semble avoir une bonne stratégie : à savoir, suivre le littoral jusqu'à Gibraltar pour trouver la sortie de notre mer quasi fermée, il aurait très peu de chance de retrouver le Pacifique Nord.

La présence de cette jeune baleine en Méditerranée et à proximité des côtes françaises est un phénomène très rare : aucun spécimen n'y avait été observé depuis 2010 ! A l'époque, une baleine grise avait été signalée au large de Tel-Aviv et déjà, il s'agissait d'un individu égaré. Cette espèce a été éradiquée de tout l'Océan Atlantique depuis la fin de 17e siècle à cause de la chasse baleinière. Deux populations subsistent encore dans le Pacifique, où ces mammifères se nourrissent de krill et de micro-crustacés des vases du grand Nord en aspirant le fond de la mer. 

Observée au début du mois d'avril au Maroc, puis le long des côtes italiennes et ensuite en région PACA, l'animal baptisé Waly semble très affaibli par le manque de nourriture, mais il n'est pas blessé. Mardi et mercredi, des biologistes marins de l'Aire marine protégée de la côte Agathoise, des scientifiques et les pompiers de l'Hérault ont escorté et surveillé ce bébé de deux tonnes afin qu'il ne s'échoue pas sur nos côtes.

Un prélèvement de gras par écouvillonnage a été effectué sur cette baleine grise par l’association MIRACETI qui travaille en partenariat avec l'OFB pour le suivi des cétacés en Méditerranée. Ce prélèvement d'ADN premettra de savoir si elle provient de la souche Est ou Ouest du Pacifique. "Elle est très faible, car elle ne trouve pas sa nourriture habituelle ici. Lors du prélèvement, elle respirait toutefois régulièrement et continuait sa progression", précise Eric Hansen, responsable régional de l'OFB sur la façade méditerranéenne.