Un homme de 33 ans avale un Nokia 3310, les médecins lui sauvent la vie


09 septembre 2021 - 430 vues

Il se plaignait de maux de ventre, et pour cause : un téléphone portable a été retiré fin août du corps d'un patient à la clinique de gastro-entérologie du Centre clinique universitaire du Kosovo, à Pristina, selon le quotidien serbe Blic.

Ce détenu âgé de 33 ans avait englouti son Nokia 3310 quatre jours auparavant. Le docteur Skender Telaku, qui a retiré l'appareil de l'estomac du patient, a précisé sur Facebook n'avoir rencontré "aucune complication" lors de l'intervention, qui s'est déroulée "par des moyens endoscopiques, sans ouvrir l'estomac".
 
Deux heures d'intervention

L'équipe médicale a retiré l'objet, démantelé en trois parties, en faisant très attention à la batterie, qui est considérée comme la partie la plus dangereuse. "Une personne qui a avalé un corps étranger a dû subir une gastroscopie en urgence. Lorsque nous avons exploré l'intérieur de son estomac, nous avons vu que le téléphone était divisé en trois parties. Il y avait les façades avant et arrière en plastique, plus une batterie à l'intérieur (...)", la partie "la plus dangereuse car pouvant libérer des produits chimiques" écrit le spécialiste, qui précise que la procédure a duré deux heures.

Le prisonnier a ensuite été emmené par la police, qui n'a fait aucun commentaire sur cet incident. Réputé indestructible, le Nokia 3310, un modèle commercialisé il y a une vingtaine d'années, était vraisemblablement destiné à des communications illicites avec l'extérieur.