Un enfant de 7 ans ramené chez lui par la police pour un impayé de cantine


13 septembre 2021 - 1564 vues

Jeudi dernier, un enfant du village girondin de Saint-Médard-de-Guizières, a été reconduit à son domicile à l’heure du déjeuner en raison d’un impayé de cantine. Selon Mireille Conte Jaubert, la maire de la commune, la dette de la famille de l’enfant, âgé de sept ans, s’élève à plus de 800 euros, soit l’équivalent de près de 400 repas depuis 2019, rapporte 20 Minutes.
 
Si la mère reconnaît son tort, selon Sud Ouest, elle déplore le procédé mis en œuvre par la municipalité. "J’ai suivi la procédure. Aucun employé municipal, ni moi-même, ne pouvait accompagner cet enfant. Il devait être accompagné par le policier municipal ou, en dernière solution, les services sociaux", a détaillé la maire de Saint-Médard-de-Guizières sur BFMTV ce lundi matin. Elle a assuré avoir demandé à la mère de famille de venir elle-même récupérer son enfant, mais cette dernière aurait refusé.
Deux visions opposées

L’élue a par ailleurs expliqué, toujours sur BFMTV, que la dette de cantine pour l’ensemble de la commune s’élevait à "pratiquement 17 000 euros". Une cinquantaine de familles sont concernées. "Avec la majorité d’entre elles, on a convenu un accord" pour obtenir le remboursement. Mais, selon Mireille Conte Jaubert, la mère de l’enfant concerné est la seule "à avoir été très récalcitrante". Elle aurait même été "très menaçante et très agressive" à l’égard de l’élue.
 
« Lui, ce ne sont pas ces histoires », a insisté, de son côté, la mère de l’enfant sur BFMTV. « Peu importe la raison, il a 7 ans et demi, on ne peut pas l’afficher comme ça devant toute l’école ».