Un Chinois arrêté en possession de plus de 200 hippocampes morts


21 septembre 2021 - 276 vues

Un Chinois a été arrêté en Equateur alors qu’il tentait de transporter illégalement vers les Pays-Bas 213 hippocampes morts, a indiqué lundi le parquet. L’homme a été interpellé à l’aéroport international de Guayaquil (sud-ouest) alors qu’il tentait de monter à bord d’un avion à destination d’Amsterdam, selon la même source.

Les hippocampes, appartenant à une espèce en danger, étaient répartis dans cinq sacs en plastique d’un demi-kilo chacun, dissimulés dans un de ses bagages. L’individu ne peut pas quitter le pays avant la fin de son procès. La loi équatorienne punit les crimes contre la faune et la flore sauvages de peines allant jusqu’à trois ans de prison, a précisé le parquet.
 
Cette espèce, également appelée chevaux de mer, est protégée par la convention de Washington relative au Commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). En Asie, les chevaux de mer desséchés sont très prisés dans la médecine traditionnelle chinoise, qui leur prête des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques, ou bien vendus aux touristes.