Ils ferment le livret A de leur fils de 9 ans décédé, la banque prélève des frais de succession


11 mai 2022 - 1003 vues

Après la mort de leur fils de 9 ans, en 2021, ses parents ont fini par fermer le livret A qu’ils lui avaient ouvert mais surprise, la banque s’est servie au passage. 138,20 € pour des frais de succession qui n’avaient pas lieu d’être.

La Banque Postale a donc prélevé des frais de succession pour la clôture du livret. Pourtant, "On n’a pas à faire de déclaration de succession suite au décès d’un mineur, explique la mère Élodie Favre au micro de nos confrères. Si on avait fermé le compte de notre enfant deux jours avant sa mort, on n’aurait rien payé."

Le couple a reçu l’aide de l’association "Eva pour la vie", qui accompagne les parents d’enfants atteints de cancers. "Ce genre de nouvelle est très violente pour une famille qui vient de perdre un enfant. C’est avec cet argent qu’on met sur un livret A qu’on se projette dans l’avenir de l’enfant. Ce serait de la décence d’arrêter cette pratique", explique la présidente de l’association Corinne Vedrenne.

Sur Twitter, la banque a assuré qu’un "geste commercial" permettrait à la famille de récupérer ces frais.

Crédit photo : capture d'écran Twitter